Brigitte Giraud

 

Petit arbre sépia


Petit arbre sépia tombé d'un livre

tu ne sais pas pourquoi

tu inventes le sable

*

Le vide pendu aux cheveux au bout des bras au bout des yeux

une bascule de la peur des grands bras des yeux

le jour ne se dit pas dans l'après des mots

sous l'enclume

l'arc des bras entoure des branches un poumon

un coeur pour dériver

aller droit à l'emporte courant

et creuser une plaque de verre

une flaque de lait

un désir de poème aux carreaux


Brigitte Giraud est l'hôtelière du blog Paradis bancal. Poète et vidéaste, elle a notamment publié Des ortolans et puis rien et La nuit se sauve par la fenêtre (Prix Jean-Follain) aux éditions Pleine Page. Son essai sur l'anorexie, Le désespoir amoureux de la vie, publié aux éditions le Bord de l'Eau, a été remarqué par la critique. Elle a fait paraître en 2012 Seulement la vie, tu sais aux éditions Rafael de Surtis.


Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.



"Dans un monde sans mélancolie les rossignols se mettraient à roter."


Cioran

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×